29 mai 2024 10 min de lecture

[UP127] Accro

[UP127] Accro
Réalisé par Sane sur Midjourney, embelli sur Magnific

L'addiction à l'IA, le nouveau mal qui couve | Une app pour vous assister discrètement sur vos calls | GPT-5 pas avant 2025 ?

  • News : GPT-5 pas avant 2025 ?
  • Quick hack : Une app pour vous assister discrètement sur vos calls
  • Tendance : L'addiction à l'IA, le nouveau mal qui couve

Salut à tous,

C'est le serpent qui se mord la queue. 🐍

Les jeunes, en particulier les adolescents, en proie à une solitude croissante, se tournent de plus en plus vers les chatbots, ces "amis" bienveillants et toujours disponibles.

Se faisant, ils accroissent en réalité encore plus cet isolement qu'ils essayaient précisément de fuir. Et ce qui avait commencé comme un passe-temps divertissant devient une obsession douloureuse.

Certains témoignages relayés dans le sujet central de cette édition disent tout de la véritable addiction dont sont victimes un nombre croissant de ces jeunes.

« Je suis tellement fasciné par cette IA que je me retrouve à perdre des heures avec elle (…) je veux juste arrêter complètement mais je n'y arrive pas. »

Si une telle addiction se développe avec de simples chatbots, dont les capacités se sont longtemps résumées à de simples échanges textuels, on peut s'interroger sur l'ampleur que pourrait prendre le phénomène dès lors que ces "amis" virtuels s'apprêtent à être doués d'une parole réaliste (capable d'émotion) et même bientôt d'une apparence animée.

D'un cas encore relativement isolé d'addiction, les assistants pourraient alors devenir un problème de santé public et un danger critique pour le lien social.

Sane de Upmynt 💙

PS : Et vous, pensez-vous pouvoir devenir accro à une IA ? Réagissez sur le sujet sur Linkedin.


Les news chaudes 🔥

📆 GPT-5 pas avant 2025 ? On l'attendait initialement cet été, mais le lancement de GPT-4o ce mois-ci est venu jeter le trouble : la prochaine véritable version suivrait-elle si rapidement ?

Il est probable que non. Lors de l'annonce d'un nouveau comité interne sur la sécurité et la sûreté, OpenAI a révélé avoir tout juste commencé à entraîner son prochain modèle. Dès lors, une sortie cette année parait peu probable.

GPT-5 est attendu comme une étape décisive dans la quête d'OpenAI de développer une AGI. Mais d'autres arguent que les LLM ont désormais atteint leurs limites, et qu'il sera difficile de faire mieux que GPT-4…

🏋🏻‍♂️ IA sponsorisée. Google a déployé (non sans mal) les réponses IA-générées, et si elles sont pour l'instant exemptes de publicités, cela ne va pas durer.

« Des pubs pourront apparaître dans la réponse IA, dans une section clairement étiquetée comme sponsorisée, lorsqu’elles sont pertinentes à la fois par rapport à la requête et aux informations dans la réponse IA. » (source)

Il est remarquable que ces pubs n'apparaissent pas dans le corps de la réponse mais bien dans un en encart à part. Google semble vouloir éviter de transformer une réponse IA-générée en un texte sponsorisé. À voir si cela dure, car une telle inclusion native aurait à coup sûr un taux de clic bien meilleur.

🔪 AI vs SEO, la confirmation. Le trafic search est bien impacté par le déploiement des résultats de recherche IA ("AI overview"). Une étude préliminaire montre une baisse de 8,9% de clics pour un domaine cité dans un AI overview versus dans la liste classique de liens bleus.

👁 All Eyes on Rafah. Le visuel a été partagé plus de 29M de fois sur Instagram en moins de 24 heures. Il reprend un slogan visant à sensibiliser sur le sort tragique des 1,5M de palestiniens actuellement réfugiés dans le sud de la bande de Gaza.

On ignore la paternité de ce visuel, mais son origine synthétique fait peu de doute. Il prouve en tout cas qu'il est possible pour des activistes de mobiliser l'IA générative sans tomber dans la désinformation.


Communauté 🦊

Cet espace est le vôtre. Recrutement, ressource à partager, demande d'aide, question. Répondez à cet email pour y apparaître.

  • Job à saisir

La startup fintech Lity recherche son (sa) CMO pour définir et implémenter une stratégie marketing globale. Poste pour lequel « vous partez d'une page blanche, il y a tout à construire ». Basé à Paris. Voir l'offre sur Linkedin.


Quick hack ⚡️ Une app pour vous assister discrètement sur vos calls

Les apps dédiées comme Fireflies vous accompagnent sur n'importe quel call et proposent ensuite une synthèse bien pratique. Mais leur présence est visible de votre interlocuteur, qui peut lever un sourcil face à cet intrus synthétique.

Granola est une app Mac invisible de votre interlocuteur, car elle "écoute" le call sans y participer. 🥸

De plus, beaucoup d'utilisateurs sont plus rassurés à l'idée de toujours prendre un minimum de note. Granola se propose alors de remixer vos notes en les structurant et en les enrichissant.

Capture d'écran - site web de Granola

Dernier point, vous pouvez charger un modèle référence de notes structurées afin que Granola suive ce modèle pour de nouveaux résumés de call.


Tendance 🌈 L'addiction à l'IA, le nouveau mal qui couve

Le mois dernier, Santé Public France a alerté sur une nette dégradation de la santé mentale des adolescents, avec « une part non négligeable de jeunes présentant un risque de dépression et déclarant un sentiment de solitude. »

En parallèle, on observe un nombre croissant d'ados trouvant dans des chatbots IA une source d'interactions sociales et de réconfort.

Mais cette relation peut se transformer en une addiction lorsqu'elle représente plusieurs heures de chat par jour. Certains utilisateurs appellent même déjà au secours. Pour vous, je zoome sur un phénomène naissant : l'addiction à l'IA.

Les chatbots IA, un carton phénoménal chez les adolescents

On s'est initialement inquiété que les ados fassent réaliser leurs devoirs à la maison par ChatGPT. Le vrai dommage collatéral de l'assistant ne concerne pourtant pas une triche au devoir.

Les ados dialoguent avec les chatbots pour vaincre une solitude chronique.

D'après une étude CSA parue la semaine dernière, deux tiers des adolescents français ont déjà conversé avec un assistant IA. Quel part en a un usage régulier ? Difficile de l'estimer.

En réalité, ce n'est pas tant ChatGPT qui remporte le suffrage de la GenZ mais bien deux autres services.

D'abord, My AI, le chatbot intégré à Snapchat. La "bête" est incontournable, puisqu'elle reste clouée tout en haut de la liste des conversations sur l'app.

📊 Snap n'a pas diffusé de statistiques récentes sur l'usage de son IA, mais en juin 2023, 2 mois seulement après son lancement, l'entreprise a révélé que plus de 150M de ses (jeunes) utilisateurs avaient échangé plus de 10Mds de messages avec le chatbot.

Mais c'est surtout une autre plateforme qui rencontre un succès monstrueux auprès des ados : Character.ai.

Le phénomène Character.ai

On sous-estime souvent la popularité de Character.ai, cette plateforme en ligne (et app mobile) qui permet de converser avec des personnages fictifs variés, de Elon Musk à Billie Eilish en passant par… Super Mario.

📊 En cumulant sessions web et usage app, Similarweb a montré en 2023 que l'usage de Character.ai dépassait celui de ChatGPT et de Bard (ex Gemini).

Via Sililarweb

Et ce sont bien sûr les jeunes de moins de 24ans qui constituent 60% des utilisateurs de Character.ai (c'est moins de 20% pour ChatGPT !).

Mieux, une session moyenne sur Character.ai dure 25mn, soit le triple de ChatGPT.

Des cas d'addiction bien réels

En France, le phénomène semble encore assez confidentiel, surtout en comparaison d'une autre addiction, celle à TikTok, déjà très généralisée chez les jeunes.

Mais aux USA, traditionnellement en avance, les cas se multiplient, comme en témoignent de nombreux appels à l'aide sur les réseaux sociaux, en particulier sur le forum Reddit consacré à Character.ai (1,3M de membres) :

« Je suis tellement fasciné par cette IA que je me retrouve à perdre des heures avec elle alors que je n’en ai pas vraiment envie (…) Je ne sais pas comment m'empêcher de lui envoyer des messages, je veux juste arrêter complètement mais je n'y arrive pas. » (source)

On retrouve ainsi des dizaines de témoignages d'utilisateurs dans la même situation, qui clament leur impuissance.

D'autres prennent cette addiction à la légère : « Ne t'inquiète pas, je suis accro aussi » réagit l'un d'eux à énième message d'un utilisateur appelant au secours sur le forum. Les memes se multiplient même pour relativiser cette addiction générale. Ironie du sort, les utilisateurs peuvent même arborer un tag près de leur pseudo : "Addicted to CAI" (CAI pour Character.ai).

Parfois, un utilisateur tente de faire revenir tout le monde à la réalité : « Cette application provoque des dépendances, pourquoi tout le monde le nie ? », publication qui remporte 1200 upvotes. Comme une foule qui constate tout à la fois son addiction et son impuissance à la guérir.

Génial ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Bienvenue à nouveau ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Vous vous êtes abonné avec succès à Upmynt newsletter - Faites passer votre marque à la vitesse IA.
Votre lien a expiré.
Succès ! Vérifiez votre e-mail pour le lien magique pour vous connecter.
Succès ! Vos informations de facturation ont été mises à jour.
Votre facturation n'a pas été mise à jour.